Vent de fraîcheur au CFA

Bienvenue sur le tout nouveau site Web du Centre de formation par l’action.

Découvrez l’ensemble de notre offre de service ainsi que les membres de notre équipe.

Bonne navigation!

Bienvenue sur notre nouveau site Web!

+

Services

Clin d’œil : Première Journée nationale de promotion de la santé mentale positive

Clin d’œil : Première Journée nationale de promotion de la santé mentale positive

Intensifiés, entre autres, par la pandémie durant les deux dernières années, les problèmes de santé mentale sont un sujet d’actualité, mais également un sujet délicat dans plusieurs organisations. Une initiative permettant de promouvoir les bienfaits d’actions qui améliorent la santé mentale et augmentent le bien-être a été mise de l’avant cette année et il nous paraît important de la présenter.

Rénovations
Structures RP3

Clin d’œil : Première Journée nationale de promotion de la santé mentale positive

Intensifiés, entre autres, par la pandémie durant les deux dernières années, les problèmes de santé mentale sont un sujet d’actualité, mais également un sujet délicat dans plusieurs organisations. Une initiative permettant de promouvoir les bienfaits d’actions qui améliorent la santé mentale et augmentent le bien-être a été mise de l’avant cette année et il nous paraît important de la présenter.

Qu’en est-il des problèmes de santé mentale ?

De récentes statistiques montrent que la proportion des canadiens en emploi ayant une incapacité liée à la santé mentale a augmenté de 2019 à 2021 (6,4 % à 8,7 %)1. Par incapacité, on entend un problème de santé émotionnelle, psychologique ou mentale tel que l’anxiété, la dépression, la toxicomanie, par exemple. Chez la population active de 25 à 54 ans, les femmes sont celles qui sont les plus touchées par ces incapacités (13% chez les femmes et 6,5% chez les hommes)2. En ce sens, le nouveau plan d’action interministériel en santé mentale « vise à favoriser la santé mentale optimale de la population, ainsi qu’à faciliter l’accès à des soins et services de qualité pour les personnes présentant des troubles mentaux ou des symptômes associés, et leurs proches »3. Il s’agit là de petits pas permettant d’adresser la problématique. S’attarder à l’augmentation de ces incapacités doit demeurer une priorité pour la population générale, mais également pour les organisations qui peuvent poser des gestes concrets pour agir et contribuer à la réduction de ces problèmes. Sachant cela, les organisations auraient intérêt à travailler en prévention de ces troubles mentaux plutôt que de constamment recourir au pansement, soit de réagir lorsque les troubles sont reconnus

Qu’entend-on par santé mentale positive ?

Ayant reçu moins d’attention que les troubles mentaux, le concept de santé mentale positive n’a pas encore de définition universelle, c’est-à-dire « qu’il n’existe pas de consensus sur la façon dont le concept est défini ni même dénommé » 5. Toutefois, selon l’Institut de la Statistique du Québec (2021), la santé mentale positive « s’attarde aux aspects mentaux positifs de l’être humain et à son potentiel de croissance, comme ses forces et capacités, le bonheur, des qualités telles que la responsabilité, le courage, la créativité et la persévérance, ainsi que les ressources matérielles et sociales qui les favorisent ou les soutiennent » 6. Selon cette définition, la santé mentale de l’individu est représentée sur un pôle allant de « santé mentale languissante » pour un niveau faible de santé mentale positive à « santé mentale florissante » pour un niveau élevé de santé mentale positive 7. Sans nier le fait qu’il faut intervenir auprès des personnes présentant des troubles mentaux en organisation (p. ex. : offrir l’aide appropriée via le programme d’aide aux employés, entre autres, développer un programme de retour au travail suite à une incapacité liée à la santé mentale, etc.), les organisations ont avantage à mettre en place des programmes qui permettent aux travailleurs qui ne présentent pas de symptômes de troubles mentaux ou qui en sont aux premiers stades de s’outiller et se développer et ainsi empêcher que les symptômes n’escaladent en troubles mentaux8.

La santé mentale positive des individus évolue selon les contextes de vie et selon chaque individu (p. ex. : l’âge, la scolarité, le degré d’adaptabilité aux situations stressantes, le niveau d’activité physique, le tabagisme, les caractéristiques du milieu de vie).

Par conséquent, il faut retenir que la majorité de ces caractéristiques sont modifiables et qu’il est possible de mettre en place des actions qui permettent d’augmenter la santé mentale positive des travailleurs9 (p. ex. : repérer et réduire les facteurs de stress présents dans les milieux de travail, mettre en place des programmes d’arrêt du tabagisme, offrir ou bonifier l’offre d’incitatifs à la pratique régulière de l’activité physique en milieu de travail, etc.)

Pourquoi une initiative qui mise sur la santé mentale positive ?

L’initiative de la Première Journée nationale de promotion de la santé mentale positive a retenu notre attention puisqu’elle permet de responsabiliser la population sur leur état de santé mentale et de rappeler aux organisations qu’elles sont l’endroit par excellence pour habiliter leurs membres à prendre soin d’eux et à augmenter leur bien-être.

Dans le cadre de cette première journée, le Mouvement de la santé mentale au Québec a partagé des outils et a ouvert la discussion sur l’importance de la santé mentale positive en envoyant un puissant message sur l’importance de renforcer sa santé mentale en développant ses capacités d’adaptation face aux situations stressantes et bouleversantes du quotidien. Cette première initiative permet de réfléchir à la façon dont les individus et les organisations peuvent « renverser la vapeur » quant aux tendances à la hausse des problématiques de santé mentale.

Si vous avez manqué cette journée, rien ne vous empêche de créer votre propre « Journée de la santé mentale positive » dans votre organisation en modifiant ou en intégrant des actions simples

Que peut faire mon organisation pour « embarquer » dans cette initiative ?

Miser sur le développement de pratiques et de programmes axés sur la prévention des problématiques de santé mentale est sans aucun doute un premier pas pour toute organisation désireuse de travailler en amont. Voici également trois suggestions d’actions simples à poser pour suivre cette initiative en santé mentale positive :

  • Favoriser l’autonomie dans les équipes de travail. Les membres qui se sentent autonomes sont plus motivés et heureux au travail10. D’ailleurs, avec le télétravail obligatoire, les travailleurs ont apprécié cette latitude dans leur travail qui leur a été conférée. Le Mouvement de la santé mentale a développé une série d’outils permettant de favoriser l’autonomie au travail. Nous vous proposons de jeter un œil à ces outils aux pages 35 à 45 et à les adapter en fonction de votre contexte organisationnel.
  • Miser sur les forces et les talents des membres de votre équipe. Analyser les forces des membres et les mettre à profit dans les activités quotidiennes afin d’augmenter le bien-être et la performance (p. ex. : cela permettra de mettre à profit les compétences des membres de l’équipe, de distribuer les mandats aux bonnes personnes ou encore de recruter de nouveaux membres en fonction des forces manquantes dans l’équipe);
  • Déstigmatiser la santé mentale dans l’organisation en utilisant un langage adéquat dans les conversations qui abordent par exemple le suicide, la dépression ou encore les problèmes de toxicomanie. Pour ce faire, nous vous proposons la lecture de ce guide de référence évolutif de la Commission de la santé mentale du Canada.

En terminant, bien qu’offrir des ressources pour l’accompagnement et la réhabilitation soit essentiel pour le traitement des problématiques de santé mentale, il faut reconnaître qu’une part de la solution réside avant même que ces problèmes n’apparaissent. Par conséquent, les individus et les organisations ont tout intérêt à réfléchir sur leurs pratiques permettant d’augmenter leur santé mentale positive individuelle et collective

_____________________________________________________________________________________

Vous souhaitez en discuter davantage avec nous ? Sachez que nous offrons des formations sur le sujet (p. ex. : Miser sur vos forces et vos talents : donner du sens à votre travail!). Nous accompagnons également nos clients dans la mise en place de programme permettant d’améliorer les pratiques organisationnelles en lien avec la santé mentale positive (pour plus d’informations : Services de consultation et d’intervention en entreprise). Pour de plus amples informations sur nos services, écrivez-nous : info@groupecfa.ca.

 

Les références

Références du texte

1 et 2.  Statistique Canada. (2022). Augmentation de l’incapacité liée à la santé mentale chez les travailleurs canadiens pendant la pandémie, 2021. Statistique Canada. https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/220304/dq220304b-fra.htm

3. Gouvernement du Québec. (2022). Le Plan d’action interministériel en santé mentale 2022-2026 – S’unir pour un mieux-être collectif. Ministère de la santé et des services sociaux. https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003301/

4 à 9.  Julien, D. et Bordeleau, M. (2021). La santé mentale positive : étude du concept et de sa mesure, Québec, Institut de la statistique du Québec, 48 p. https://statistique.quebec.ca/fr/fichier/sante-mentale-positive-concept-et-mesure.pdf

10. Mouvement santé mentale Québec. (2022). Choisir c’est ouvrir une porte. MSMQ. https://www.mouvementsmq.ca/sites/default/files/msm_coffreoutils_28jan.pdf-final.pdf

À lire aussi...

30 juin 2022

L’appel des vacances : l’art de rester motivé !

Même si la période estivale est synonyme de ralentissement dans certains milieux de travail, cela ne signifie pas pour autant qu’il faille décrocher. Préserver l’intérêt des travailleurs quotidiennement peut être plus ardu lors de la période estivale. Des trucs pour rester motiver à l’approche de la période des vacances sont proposés dans cet article écrit en collaboration avec notre stagiaire de l’hiver dernier au CFA, Christina Maheux.

Lire la suite

31 mars 2022

Une deuxième chance pour le retour au travail en présentiel : des enjeux à considérer pour une transition réussie !

Confusion, bonheur, craintes, soulagement … un mélange de réactions déjà en place ou à venir au sein des organisations dans les prochains mois avec (encore une fois !) l’amorce du retour en présentiel. Comment passer à travers cette autre phase sans anicroche ? Dans cet article, nous mettons en lumière quelques défis auxquels font face les organisations tout en proposant des trucs et astuces pour y faire face

Lire la suite

25 janvier 2022

Avez-vous dit capital-santé psychologique?

Ce n’est plus un secret pour aucune organisation : l’amélioration et la prise en compte de la santé psychologique au travail doivent faire partie intégrante des priorités organisationnelles. Par où débuter quand on souhaite intégrer la notion de capital-santé psychologique au travail à nos pratiques quotidiennes ?

Lire la suite

Analyse
des besoins